Apportez à votre entreprise une ouverture vers l'avenir

apprentissage
Gabrielleaberton

Interview de Gabrielle Aberton,

Directrice de deux agences ADHAP à Alençon et Mortagne-au-Perche

 

Peux-tu s'il te plaît te présenter brièvement et présenter ton entreprise ?

Notre structure fait partie du réseau de franchises ADHAP SERVICES. Nous sommes spécialisés dans le maintien à domicile de personnes âgées et handicapées.

Nos missions consistent à accompagner ces personnes dans les actes de la vie quotidienne tout en essayant de conserver au maximum leur autonomie et en veillant à leur bien être.

Pourquoi as-tu décidé d'employer des apprentis ? Avais-tu des problèmes de recrutement ?

D'une part, je crois en l'avenir de notre jeunesse et en tant qu'employeur il me semble essentiel de pouvoir donner une chance aux jeunes de s'intégrer et d'être professionnalisés dans notre secteur et d'autre part, nous rencontrons des difficultés pour recruter des personnes expérimentées et diplômées.

C'est pourquoi, nous avons décidé de nous tourner vers l'apprentissage.

Quand de nombreuses entreprises ont des réticences à recruter à cause du jeune âge ; de notre côté, nous avons été agréablement surpris par l'esprit professionnel des apprentis que nous avons recruté.


Qu'apporte le contrat d'apprentissage à ton entreprise?

Le contrat d'apprentissage est très encadré au sein d'ADHAP SERVICES. Il nous permet de gagner en souplesse dans la gestion des effectifs car le coût d'un jeune peut être absorbé plus facilement par la structure même s'il ne réalise pas la totalité des heures compte tenu de son coût horaire.


Peux-tu me donner les inconvénients mais aussi les avantages à gérer un apprenti qui partage son temps entre les cours et la pratique dans ton entreprise?

Il est inconcevable de prendre un jeune en apprentissage et lui laisser la responsabilité de réaliser des prestations auprès de personnes âgées ou handicapées sans s'être préalablement assuré qu'il pouvait intervenir en autonomie sans mettre en danger la personne et sans se mettre en danger.

Par ailleurs, les savoirs être sont indispensables dans notre métier.

Les jeunes que nous recrutons doivent avoir les mêmes valeurs que la structure et un respect pour ce métier et les personnes. Ils doivent être conscients, ce qui n'est pas toujours le cas, que durant leur période d'apprentissage, ils ne percevront pas un salaire plein. Même si nous (employeur et organisme de formation) mettons en avant ce critères, ils ne prennent pas conscience de suite qu'ils travailleront quasiment temps plein pour un 1/2 SMIC.

La difficulté que nous pouvons rencontrer n'est pas liée à l'intégration du jeune auprès des bénéficiaires, ni du temps passé en formation.

Elle réside dans le fait de mettre trouver le bon maître d'apprentissage qui pourra libérer suffisamment de temps pour suivre le jeune et l'accompagner.

Souvent les tuteurs ou maîtres d'apprentissage ont des plannings chargés ce qui nous oblige à modifier notre organisation afin de garantir la continuité de services.

Nous devons nous assurer également de la bonne entente entre le maître d'apprentissage et le jeune ; ainsi que sa capacité à transmettre les compétences techniques complémentaires nécessaires à la réalisation des prestations.

Le coût d'un apprenti étant très faible, nous pouvons cependant prendre plus de temps à son intégration et à son apprentissage technique.

Ils se révèlent, pour notre part, être de très bons éléments.


Parmi les apprentis que tu as employé, en as-tu gardé après l'obtention de leur diplôme?

Tous nos jeunes entrés en apprentissage sont en cours de formation pour valider le Titre Professionnel Assistant de Vie aux Familles (ADVF).

Les validations sont prévues pour certains fin juin et début 2020. Quoiqu'il en soit, ils seront tous recrutés à temps plein au sein d'ADHAP SERVICES.


Si oui, quel type de contrat leur as-tu proposé ?

Il seront recrutés en CDI à temps plein.


Si tu devais donner un conseil à une entreprise qui hésite encore?

Les entreprises ne doivent pas hésitez à recruter des apprentis toutefois elles doivent s'assurer qu'elles pourront mettre en place des tuteurs formés et diplômés, disponibles quotidiennement pour accompagner le jeune.

Il conviendra d'être vigilent sur le fait qu'un apprenti ne peut être positionné seul sur des prestations pour des bénéficiaires très dépendants ou lourdement handicapé. Cela mettrait en danger le jeune et le bénéficiaire.


Si tu devais donner un conseil à un futur apprenti?

Si je devais donner quelques conseils aux futurs apprentis :

  •     se renseigner sur la structure avant leur entretien de recrutement.
  •     préparer leur entretien
  •     se présenter à l'entretien avec une apparence soignée
  •     avoir une posture professionnelle
  •     respecter les règles de politesse

 

 
précédent
suivant


Copyright © 2015 GROUPE ISF - GROUPE ISF - Tous droits réservés
Réalisation Mediapilote - propulsé par E-majine